Entraînement des essieux

Sélectionnez votre véhicule pour trouver les pièces qui correspondent

Meilleures marques de Entraînement des essieux


L’arbre d’entraînement, le différentiel et le stockage correspondant

Pour que l´énergie issue du moteur parvienne jusqu‘à la roue, plusieurs éléments entrent en jeu. Les composants les plus élémentaires sont l’arbre de transmission, le différentiel et son palier de stockage associé.

Fonctionnement de l’arbre d’entraînement et du différentiel

L’arbre d‘entraînement est responsable de la propagation de la puissance entre la transmission et la roue, et est ainsi attribué à la chaîne cinétique. L’arbre d’entraînement se compose d’un tourillon d’axe stimulé par une roue, qui à son tour dispose d’un joint homocinétique. Ce dernier maintient le blocage des roues à essieu piloté en toute sécurité et sert en même temps à limiter le rayon de braquage.

Lorsque l’articulation –à transmission latérale- accueille des déplacements généralement axiaux générés lors de la compression, l’articulation côté roue utilise un joint fixe afin de réajuster les changements d’angles. Les joints de l’arbre d’entraînement sont constitués de caoutchouc ou TPE et sont protégés par des bagues graisseuses. Des soufflets fissurés sont des zones névralgiques où l’eau et la pollution peuvent s’incruster et endommager les surfaces lisses des joints.

Le différentiel est en revanche un système d’engrenage le plus souvent monté entre deux roues et un essieu dont la roue crantée est reliée à la partie circulaire du porte-moyeu. En cas d’utilisation de moteurs transversaux il est d’usage d’avoir recours à un engrenage droit alors des pignons coniques sont montés sur les moteurs longitudinaux. Les engrenages dits hypoïdes interviennent en lien avec des arbres de transmission à cardan. Le différentiel entraîne simultanément les deux roues à travers l’arbre de transmission, même si par exemple dans les virages, elles ne tournent pas à la même vitesse. Si l’une des roues s’arrête complètement, la seconde double sa vitesse. Ce genre de problème est connu en hiver, sur un sol gelé ou glissant, la conduite est cependant toujours assurée.

Le différentiel - un dispositif particulier

Un dispositif particulier appelé différentiel à glissement limité remédie habituellement à cette situation grace à l’effet d’équilibrage des arbres d’entraînement et atténue considérablement la friction. La puissance produite est partiellement dédiée à la roue. Pour le reste, la mise en pratique a lieu dans la chaleur. Un palier est monté dans ce dispositif afin d’assurer, dans le même temps, une installation sûre et flexible. Celui-ci est généralement composé de caoutchouc ; les positions de montage si situent en haut et en bas du différentiel.

Retrouvez les pièces de remplacement de composants usés, de l’arbre d’entraînement au palier du différentiel et bien plus sur le site de vente en ligne rexbo.